Edmond Chaboche

Dans internet les utilisateurs naviguent de site web en site web par des "liens hypertexte". Ces sites sont composés de pages référencées par les moteurs de recherche en fonction de leurs mots-clés. Certains sites créent dynamiquement des pages, uniquement pour être trouvés.

Cette technologie est en "bout de course" :

  • Beaucoup de données intéressantes ne sont jamais trouvées et les résultats d'une recherche ne sont jamais équitables → Voir le CONCEPT 7
  • Les réseaux sociaux véhiculent un maximum de "fake news" pour que leurs utilisateurs restent le plus longtemps possible connectés afin de leur envoyer un maximum de publicités → Pourquoi ?  Voir le CONCEPT 19
  • Il n'y a aucune "sobriété" en matière de volume de données, rien n'est partagé, tout est dupliqué sur des serveurs énergivores → Comment le résoudre ? Voir le CONCEPT 4

Que faire ?
Cela devrait être une priorité dans les programmes des candidates et des candidats à l'élection présidentielle !


En attendant, j'ai 5 méthodes pour tout refaire selon "nos valeurs" :

1) Se rappeler notre HISTOIRE en essayant de reproduire "le kiosque du Ministère des Télécommunications"

2) Commencer par l'EMPLOI amorcé par l'offre d'un "service guide de l'emploi" à 1.000 petites communes

3) Trouver une VILLE PILOTE qui comprendrait les enjeux

4) Restreindre les "serveurs énergivores" en s'imposant dans une EUROPE GÉOGRAPHIQUE

5) Concevoir des "effets de leviers multidimensionnels" une sorte de 12 ème ART


Ces 5 méthodes peuvent cohabiter. L'idée générale serait qu'une personnalité ou une personne qui se sentirait "responsable de quelque chose",  se positionne, adhère plus particulièrement vers l'une de ces méthodes.

Par exemple pour :

  • Le retour à notre histoire : œuvrer à la construction, le plus rapidement possible, d'au moins une des 100 bases du changement envisagés en y devenant "membre Fondateur"
  • L'emploi : se porter candidat pour créer un guide de l'emploi propre à un métier ou un commune
  • La ville pilote : influencer le choix
  • L'Europe géographique : l'ajouter au "programme écologique" d'un(e) candidat(e) à l'élection présidentielle
  • Le "douzième art" : être le mentor d'une "pépite"


Se rappeler notre HISTOIRE

La Culture Numérique est née en France, il y a 40 ans, elle a été créatrice d’emplois : à l’époque, le gouvernement avait construit un réseau interactif (le vidéotex) composé d’un terminal (le minitel), d’un contenu (l’annuaire électronique) et d’un processus rémunérateur tri partite pour déployer les initiatives (le kiosque) ce qui a permis de créer de nombreuses entreprises.

J'ai été à Cap Sogeti Logiciel chef de projet de l'Annuaire électronique puis j'ai créé Energie Vidéotex SA

Malheureusement, les gouvernements suivants ont abandonné la généralisation à l’Europe de la réussite française, ils se sont rapprochés de l’internet naissant géré par l’armée américaine et des hippies qui voulaient créer une société interactive, ce que nous avions déjà, le minitel était devenu indispensable et nos entreprises avaient mis au point des technologies qu’elles voulaient exporter !

Cela a eu pour effet de stopper la créativité + l’envie d’entreprendre et de stopper la recherche de solutions dans l’organisation du travail.

Par exemple, à cette époque, lorsque le Président Mitterrand, intervenant pour parler de l'emploi, avait dit : "on a tout essayé", au moment même :
J'étais en train de concevoir, avec un minitel à la place d'un smartphone, la construction d’une base de donnée partagée de PROJETS dans laquelle on aurait d’une part les offres et les demandes d’emplois et d’autre part les TRAVAUX (en attente de devis) + des IDÉES d’emploi (les intuitions et les intentions des minitélistes) + des PLANS d’envergure qui allaient être initiateurs de nombreuses créations d’entreprises dont la création d'un moteur de recherche international pouvant fonctionner avec tous types de terminaux présents et à venir.

Cet abandon de nos technologies et de nos valeurs a laissé la place aux entreprises d’outre atlantique. Ainsi internet est aujourd’hui détenu par les GAFAM et autres entités chinoises, ce qui est très dommageable pour nos emplois …

Pour lutter contre le chômage de masse, en puissance, je propose de mettre en place une stratégie souveraine, le support de nouveaux paradigmes d'usage d'internet, une ORGANISATION ÉTHIQUE de la culture numérique, qui nous permette de reprendre la main, avec peu d’investissements car le réseau et le terminal nous les avons (internet et le smartphone), l’annuaire électronique nous pouvons le refaire à l’échelle de l’Europe et pour le kiosque créons dans internet un ÉPİ, un espace Équitable, Partagé et İnterdépendant.

On peut juxtaposer cet espace au "splinternet" (la balkanisation d'Internet) pour lequel plusieurs pays s'organisent déjà : la Chine a créé des "grands pare-feux", les USA et l'Australie discutent de plans pour créer des pare-feux similaires pour bloquer la pornographie enfantine ou les instructions de fabrication d'armes, la Russie se dote d'une loi pour instaurer un "internet souverain".

Le "splinternet" que je propose, n'a pas comme principe de base la surveillance des données (comme celui de la Chine), ni l'élimination de données (comme celui des États Unis et de l'Australie), mais la responsabilité des données. C'est à dire que les utilisateurs ne sont pas considérés comme des consommateurs, mais comme des personnes qui cherchent sans cesse l'amélioration du bien commun.
Pour cela nous devons agir vite ! Je m'en occupe tous les jours, mais pour l'instant c'est toujours VAIN, je ne suis pas écouté. C'est IMPOSSIBLE me dit-on !

Depuis 25 ans, je travaille pour imaginer et construire une nouvelle génération de moteurs de recherche équitables et créateurs d’emplois, de réseaux sociaux utiles à la vie quotidienne et de plate-formes ou services éthiques.

Pour étayer mes propos, et réaliser des expériences, j'ai déposé au fil du temps 100 noms de domaines spécifiques et porteurs, de type "moteur/réseau", qui peuvent être développés et que je nomme BASES du changement :

EMPLOI.guide → un moteur de recherche lié à l'emploi couplé à un réseau social des compétences.

CHERCHER.plus → une technologie de recherche ÉQUITABLE couplée à un processus de mise en relation ÉTHIQUE

PLAN.contact → faire des PLANS pour la réalisation de grands travaux, notamment numériques et ainsi passer du PLAN CALCUL, cher au Général de Gaulle, mais qui n'a pas été poursuivi, au PLAN souveraineté française des MOTEURS de RECHERCHE et des RÉSEAUX SOCIAUX du FUTUR !


Et si en réfléchissant de façon globale aux "gilets jaunes", au "confinement", au "télétravail maximalisé" et à la "sortie de crise sanitaire" on prenait conscience, que nous entrons dans une période électorale, propice à la réflexion afin que cet impossible devienne POSSIBLE !

J'ai commencé ma carrière dans l'informatique naissante. 12 ans plus tard j'ai été l'un des pionniers de la télématique balbutiante (utiliser la téléphonie pour faire interagir un minitel à un ordinateur distant, nommé serveur) et à ce titre j'ai œuvré à son succès :
❶ En tant que chef de projet de l'annuaire électronique
❷ En créant la première start-up au monde Énergie Vidéotex SA
❸ En suggérant au Ministère des Postes et des Télécommunications, de répartir les gains engendrés par le temps passé sur minitel (ou sur un PC émulant un minitel) vers les centres serveurs (qui eux-mêmes répartiraient, toujours au temps passé, leurs gains vers leurs clients hébergés) ce qui a été fait.

Douze ans plus tard est apparu l'internet, ne permettant pas un modèle économique fonctionnant au temps passé. La logique aurait été de le remplacer par des abonnements pour une durée donnée, mais le modèle économique de la gratuité, financé par la publicité, a pris le dessus, d'où les problèmes de dépendance posés aujourd'hui, nous devons donc mettre en œuvre un processus généralisé de gestion des abonnements avec redistributions aux services qui ont fait les développements !

Cela c'est la base pour retrouver notre souveraineté des années 1980 ! Car ce n'est certainement pas en copiant les géants du net, que nous y arriverons, mais plutôt en considérant qu'il faut être pionnier de l'évolution des prochaines années, que j'assimile à un douzième art, qui par exemple va permettre :

  • L'art de la RECHERCHE PANORAMIQUE INTERACTIVE, qui fournit à toute donnée la même chance d'être trouvée. C'est à dire qui ne fait pas apparaître de liste de résultats, car cela n'est pas équitable.
  • L'art de SCHÉMATISER POUR EXPLIQUER, pour rendre compréhensible et transparent tout ce qui est opaque, à commencer par les technologies, les dispositifs et les processus que l'on utilise dans la vie quotidienne !
  • L'art du BIEN COMMUN fonctionnant ainsi : Chaque BASE DU CHANGEMENT porte le NOM de ce qu'elle fait (ou fera s'il elle n'est pas encore construite) et tout un chacun peut :
    • s'exprimer par rapport à ce NOM, ce que cela lui inspire, quelles fonctionnalités cette base doit proposer à ses futurs utilisateurs, etc
    • se positionner pour participer à son développement en tant qu'informaticien, documentaliste, "axiomaticien" (à terme) et surtout donneur d'allant.
    • s'imposer en devenant "Membre Fondateur" d'une BASE avant qu'elle n'existe réellement et pouvoir ainsi participer au capital de l'entreprise ou de la Société d'Economie Mixte qui va l'exploiter

Schéma de la recherche panoramique

Le PLUS c'est "une mise en relation à partir d'une recherche"

chercher●plus est :

  1. un moteur de recherche qui utilise une nouvelle technologie française "la recherche panoramique", équitable car les résultats ne sont pas présentés sous la forme d'une liste, mais sous la forme d'un panorama interactif
  2. un processus convivial de mise en relation

Ainsi un(e) requérant(e) qui, de panorama en panorama, a trouvé la donnée la plus pertinente pour lui ou elle, peut de façon conviviale et éthique, entrer en relation avec celui ou celle qui a publié cette donnée


Commencer par l'EMPLOI

EMPLOI.guide est un moteur de recherche lié à l'emploi couplé à un réseau social des compétences dans lequel naviguent ceux qui se positionnent pour :

  • Chercher du travail (faire des demandes) seul, en groupe constitué, en entreprise ou en "entreprise en cours de création", pour entrer en relation via des offres d'une entité juridique ou via une base de donnée de travaux.
  • Proposer des idées de formation pour les jeunes, les chômeurs et ceux qui veulent changer de métier, mais également permettre, notamment aux seniors, d'inventer de nouvelles formations mêmes atypiques.
  • Contribuer et animer, par exemple coacher des candidats, être le mentor actif d’une pépite, rassembler les idées des internautes en matière d’emploi, participer aux augmentations de capital des entreprises créées, conseiller pour la rédaction et la signature des protocoles de création d'entreprises, etc.


EMPLOI.guide est une base du changement qui a 4 fonctions, elle est en même temps :

 1  Un moteur de recherche lié à l'emploi PARTAGÉ entre plusieurs sous-moteurs (ayant chacun leur éditeur propre) apparaissant :

  • en préfixe pour les zones géographiques et les métiers → exemples : chaville.emploi.guidejournalistes.emploi.guide
  • en suffixe pour les entités juridiques → exemple : emploi.guide/société-x

 2  Un réseau social lié à l'emploi PARTAGÉ entre plusieurs réseaux sociaux du changement dont le mot emploi apparaît en préfixe du nom de domaine du réseau social → exemples :

emploi.bretagne.city
emploi.ose.social

emploi.pole.sciences


 3  Une base de donnée liée à l'emploi PARTAGÉ entre tous les utilisateurs qui souhaitent pouvoir décrire sous forme d'annonces leurs demandes, offres, travaux à faire faire, idées et projets. Chaque fiche étant matérialisée par un ensemble de "contenants" et de "contenus" nommé → ADN de donnée

 4  L'initiateur d'autres bases du changement, exemples :

  • pepites.club → Le réseau social qui rassemble les CRÉATEURS notamment ceux qui résident dans des pépinières d'entreprises, des co-working ou des "centres de télétravail"
  • pole.science → A l'instar de pepites.club le réseau social pole.science rassemble les chercheurs qui résident dans les pôles de compétitivité, les incubateurs publiques, le ministère de la RECHERCHE, le CNRS, etc
  • ose.social → Un réseau social du changement rémunérateur pour ceux qui contribuent à son déploiement multi-services. L'objectif est de gérer une population de résauteurs qui trouvent ici un micro revenu et qui dans les échanges, par le jeu du logiciel, découvrent des idées de milliers de services à éditer eux-mêmes, sans avoir de compétences particulières, un peu à la manière de wikipedia et à la manière du crowdfunding → le financement participatif
  • ouenfrance.fr → Le réseau social gestionnaire de l' ANNUAIRE DES COMPÉTENCES, c'est à dire des "fiches activités" qui au départ sont saisies en tant qu'entités qui proposent des offres d'emplois
  • PoleProjets.fr → Le réseau social des PROJETS
Les concepts d'emploi.guide sont explicités dans le schéma ci-dessous. Pour avoir une explication détaillée des points à , consultez le CONCEPT 9


Pour amorcer emploi.guide j'envisage d'offrir un GUIDE DE L'EMPLOI D'UNE COMMUNE à 1.000 petites communes de moins de 2 000 habitants. L'idéal serait de sensibiliser une dizaine par département.

  

La page d'accueil d'un service nom-de-la-commune.emploi.guide est composée, l'un sous l'autre :

  • D'un entête avec le nom de la commune, le logo d'emploi.guide, un menu (avec toutes les pages pré-établies avec le nom de la commune) et le lien "Connexion / Abonnement"
  • D'un slogan à rallonge spécifique, par exemple : Nous sommes l'une des plus petites communes du département, mais nous sommes volontaires et imaginatifs pour créer un guide de l'emploi qui a du SENS pour nous et pour tous ceux qui nous entourent, c'est à dire réfléchir et organiser tout ce qui concerne la nourriture BIO, sa distribution et son PARTAGE, afin d'être un exemple à faire connaître !
  • D'un champ de recherche et d'une loupe (ce champ/loupe n’apparaît que si, sans saisir de mots-clés, il y a plus de 200 réponses)
  • Du résultat panoramique de toutes les données saisies via ce SERVICE + toutes les données d'emploi.guide concernant cette commune et celles à 35 kilomètres alentour (paramètre décidé par l'administrateur du service nom-de-la-commune●emploi●guide)
  • De 2 boutons pour ajouter des annonces (aux conditions fixées par paramétrage, l'anonymat étant possible, mais sécurisé) :
  • une demande d'emploi (qui nécessite au préalable la création d'un compte gratuit pour 3 "fiches demandes")
  • une offre d'emploi liée à une fiche activité (qui nécessite au préalable la création d'un compte gratuit pour 3 "fiches activités" auxquelles peuvent être liées à chacune 4 "fiches offres" + 3 "fiches demandes", soit 15 fiches en tout)
  • Pour ceux qui sont identifiés, qui ont fait des recherches, qui ont sélectionné des candidats (ou des futurs employeurs) auxquels ils ont, via le service, envoyé un message (une proposition de mise en relation) ou plusieurs messages dans le cas de mailings, on a les :
    • DUOs de mise en relation, initiés par le connecté, qui ont aboutit (en rouge si c'est au connecté d'écrire, en vert dans les cas contraire)
    • DUOs de mise en relation, dont le connecté a été sélectionné et qu'il a accepté (même processus de couleur que ci-dessus)
    • Propositions de mise en relation n'ayant pas aboutit (en orange celles initiées par le connecté, en rouge celles initiées par un autre)
    • D'un "éditorial" (qui évolue régulièrement) rédigé par emploi.guide, mais qui peut être complété par décision du maire de la commune
    • D'un en-pied avec toutes les informations juridiques pré-établies avec le nom de la commune
L'administrateur du service nom-de-la-commune.emploi.guide voit apparaître dans son tableau de bord :
  1. Paramétrer nom-de-la-commune.emploi.guide
  2. Saisir des "fiches potentielles" (un bâtiment public inoccupé, des arbres remarquables, des friches, un monument à restaurer, etc)
  3. "Mentorer" une pépite qui apparaîtra automatiquement dans pépites.club
  4. Lancer "une bouteille à la mer" qui apparaîtra automatiquement dans ose.social
  5. Créer un événement emploi

Particularités :


1) Pour saisir une demande, une activité ou une offre, l'identifié doit remplir un formulaire spécifique composé d'une part d'un questionnaire avec une seule réponse possible pour chaque question, d'un titre, d'un texte libre dans lequel l'utilisateur est invité à saisir des mots clés qui n' apparaîtraient pas dans les questions, les réponses ou le titre. Toutes ces questions/réponses constituent un ensemble nommé "ADN de donnée d'une fiche".

2) Que l'utilisateur ait saisi des mots clés dans le champ de recherche (s'il est mentionné) ou pas, le résultat panoramique correspond aux fiches possibles et s'il y a plus de 4 fiches l'ensemble des ADN de données restant vont servir d'aide au choix. Un seul clic dans un choix, entraîne soit une liste de 4 fiches maximum, soit un panorama plus restreint, dans les deux cas ces choix successifs constituent l'ADN de donnée partiel (celui de la recherche progressive en cours)

3) Celui qui fait une recherche sans s'identifier au préalable, ne peut pas entrer en relation. Pour entrer en relation il doit d'une part s'identifier et d'autre part choisir l'une de ses fiches (s'il en a plusieurs) Dans le cas de recherche directe, sans être identifié, le service propose l'identification au moment de l'envoi d'un message de mise en relation (ou de l'envoi d'un mailing s'il y a plusieurs réponses)

4) Chaque DUO est composé d'un entête du dialogue euro-daté, le curseur étant positionné sur le message à saisir qui suit le message le plus récent. L'entête est composé des deux fiches de la mise en relation, des deux ADN de donnée (à gauche celle initiatrice du DUO, à droite celle du répondant) Dans le cas de mailing, ces deux fiches de mise en relation sont précédées du nombre de destinataires du mailing et des choix successifs, l'ADN de donnée partiel, effectués pour en restreindre le nombre, par l’émetteur du mailing.

5) L'éditorial en provenance d'emploi.guide


Trouver une VILLE PILOTE

La ville pilote que je recherche aurait une équipe municipale dynamique qui saurait comprendre les objectifs des 2 schémas ci-dessous, avoir une vraie "volonté politique locale" en conséquence et qui saurait nous présenter des investisseurs locaux qui pourraient soit :


Investir lors des prochaines augmentation de capital de WhatWhere France SAS

Nous aider à créer une SAS ou une SEM locale qui prendrait en charge le déploiement de l'ÉPİ, en avant première, dans la ville retenue. A titre indicatif, avant de lancer; en 1981, l'Annuaire électronique accessible par un Minitel, nous avions choisi Saint-Malo pour ville pilote et nous avions rencontré tous les corps de métier pour leur expliquer les avantages qu'ils allait en tirer.


Tour à tour dans les schémas pour symboliser les utilisateur de l'ÉPİ, j'utilise les mots synonymes "Épiste" ou "Artiste du 12ème ART"


Par ailleurs la ville pilote retenu saurait prendre en charge, tout au moins aurait les compétences pour piloter, un nouveau type d'industrie "incorporelle" nommée SEARCH.guide que les télétravailleurs habitant cette ville pourraient déployer dans le monde entier.

SEARCH.guide → Est un MOTEUR DE RECHERCHE qui guide l'utilisateur sans liste à consulter. Il fonctionne en 3 temps : aide pour choisir le guide qui répond aux mots clés demandés, aide pour, dans ce guide, choisir le service qui correspond à ces mots clés, aide pour choisir, dans ce service, la donnée la plus pertinente (celle qui correspond le mieux à ces mots-clés)


Restreindre les "serveurs énergivores"


Voici la mission que l'on se donne : Restreindre les "serveurs énergivores" en s'imposant dans une EUROPE GÉOGRAPHIQUE


On dit souvent que le marché a horreur du vide ...

Quel est ce vide ?

Internet c'est : des terminaux (smartphone, PC, etc), un réseau physique international et des contenus
.

Les terminaux ont leurs opérateurs, Microsoft pour les PC, Androïd et Apple pour les smartphones.

Pour les réseaux, en France, ce sont Orange, Bouygues, Free et SFR
.

Pour les contenus il y a des sites marchands et publicitaires (Amazon, Google, Facebook, Netflix, etc) mais pas d'opérateurs au sens régulation, c'est là que l'on se positionne, non pas dans l'Europe administrative actuelle, mais dans l'EUROPE GÉOGRAPHIQUE, avec 15 pays en plus de ceux de l'UE.


Cette régulation des données ne concernent pas celles liés à la consommation, mais toutes les autres que l'on a pas besoin de faire passer par des "serveurs énergivores".

Pour cela il faut des directives !

Chaque foyer de l'Europe géographique (42 pays) qui à la fibre et qui a une box, a en plus connecté a cette box un micro serveur grand comme une boite d'allumette. Le fait que son
micro serveur est allumé, lui crédite une monnaie virtuelle


L'abonnement a une base du changement, un service en préfixe d'une base ou une page en suffixe d'un service fonctionne par débit de cette monnaie virtuelle


Editer une base, un service ou une page crédite, grâce aux abonnements perçus, cette monnaie virtuelle


Publier une une base, un service ou une page sur un micro serveur crédite cette monnaie virtuelle ou la débite si cette publication se fait sur un serveur classique


La navigation dans les bases, les services et les pages panoramique (c'est à dire que tout fonctionne avec des mots-clés, des choix successifs et des résultats sans listes) → Voir le CONCEPT 7, 8 et 11


Si l'objectif d'une recherche est la mise en relation, elle se fait par DUO, et celui-ci est éphémère sinon cela débite cette monnaie virtuelle


Il existe des petits serveurs par exemple installés chacun dans le garage d'un immeuble pour le chauffer, ils contiennent les bases de données partagées entre plusieurs micro serveur et les fonctionnalités d'administrations


Quand un micro serveur ne fonctionne plus, internet sait router automatiquement vers un autre micro serveur qui dispose des donnés via un petit serveur


Quand un petit serveur ne fonctionne plus, internet sait router automatiquement vers un autre petit serveur qui dispose des mêmes donnés. Dans ce cas seul les fonctions d'administration sont interrompus.


Etc  


Concevoir des "effets de leviers multidimensionnels"


J'imagine des "VOLONTÉS POLITIQUES", c'est à dire celles de personnes ayant le sens du BIEN COMMUN qui engendrent :


La RENAISSANCE DE LA CULTURE INTERNET, celle voulue par un maximum de personnes, celle du partage de la "manne internet" en organisant un DIVIDENDE UNIVERSEL pour chacun de ses "utilisateurs contributeurs", celle de l'ART de la recherche d' INFORMATIONS ÉQUITABLES + l'ART de la MISE EN RELATION ÉTHIQUE + l'ART de la TRANSPARENCE : Savoir schématiser pour expliquer, Axiomatique, Conception d'un "AUTRE INTERNET" incluant un NOUVEAU MÉDIA et surtout l'ART de ne pas utiliser les "cookies" dans les algorithmes des dialogues homme/machine, soit l' ART de la recherche panoramique interactive, qui donne à chaque donnée, quel que soit son type et sa dimension, la même chance d'être trouvé. C'est à dire que tous les dialogues entre un requérant et un service doivent se terminer par un seul résultat et le requérant doit pouvoir comprendre pourquoi c'est ce résultat et comment le service (la machine qui l'héberge) a procédé pour l'obtenir !


Très touché par le constat que centaines étudiants n'ont pas réussi a trouvé de MASTER, j'ai décidé de leur offrir : la création d'un service en préfixe d'une des 50 bases du changement mentionnés dans la page d'accueil.


Du moment que ce service a un rapport avec le "nom qu'il porte en préfixe" et le "nom de la base", auquel il est amarré, son éditrice ou son éditeur est totalement libre d'inventer, de concevoir, de développer, de mettre en œuvre et d'imaginer un modèle économique source de recettes.


Pour aider chaque étudiant(e) a choisir sa base du changement, voici un proposition, sous forme de "construction numérique" des effets de leviers, des BASES du changement entre-elles.


Pour cela il nous faut une méthode !

Des innovateurs, concepteurs "visionnaires" définissent des concepts, des directives, des processus à déployer sur les bases du changement en création.
Ils peuvent faire partie d'entreprises qui ont mis la réussite du changement, la réussite de la reprise en main de la culture numérique avant la réussite économique. C'est le cas de WhatWhere.com


Ces ÉLÉMENTS définis par ces innovateurs constituent un PUZZLE multidimensionnel composé de millions de "pièces".

Les 5 dimensions principales sont :

Technique
Écologique
Juridique
Futuriste
Financière

La dimension technique → les "pièces" du PUZZLE de type algorithmes responsables seront prises en charges par la start-up en création OperatorServicesEurope.com et ses plateformes : ose.st, LoginPlanet.com, Search.guide, etc

La dimension écologique → les "pièces" du PUZZLE qui vont permettre le partage des données, c'est à dire la "recherche équitable" (dite recherche panoramique), les "réseaux sociaux éthiques" (dits réseaux d'objectifs) et la "sobriété des données, seront prises en charges par la start-up en création CROUF.com qui signifie Cœur de la Recherche Organisée Universelle et Fractale

La dimension juridique → les "pièces" du PUZZLE qui vont permettre l'automatisation des aspects juridiques d'une base, d'un service ou d'une page, grâce à des paramètres qui seront enregistrés par la start-up en création 1.000.services, dont le chiffre 1 peut varier de 1 à 25.000

La dimension futuriste → les "pièces" du PUZZLE qui nécessitent de la recherche et développement seront prises en charges par la start-up en création axiomatique.art

La dimension financière → les "pièces" du PUZZLE qui permettent :

Au développeur d'être assimilé à un AUTEUR qui engendre des royalties
Que toutes les recettes issues de la consultation de données (par exemple les abonnements) soient partagées entre tous ceux qui ont permis de les produire
Pour ces 2 cas je propose que les paiements soient fait en VIE.money, la monnaie virtuelle de l'ÉPİ, prise en charge par la start-up en création storingmoney.com et sa plateforme storing.money





Projet A → Cette 1ère construction numérique, nommé "Amorçage d'un ÉPİ dans internet" (un espace Équitable, Partagé et İnterdépendant) fait intervenir 5 bases :

WhatWhere.com → Incubateur privé
volontarium.com → Forum des volontés
nouveau.media → un ÉPİ dans internet
vie.money → Monnaie virtuelle
PoleProjets.com → Base de donnée de projets

  1. WhatWhere.com a réservé 100 noms de domaine qui ont chacun pour OBJECTIF de devenir une BASE du changement
  2. volontarium.com, le FORUM des volontés, est en cours de création
  3. Les actionnaires de WhatWhere.com vont êtres sollicités pour ajouter chacun une volonté dans volontarium.com
  4. Pour se faire connaitre, chaque abonné de nouveau.media peut ajouter dans l'annuaire interne, les visioconférences qu'il organise
  5. Les actionnaires de WhatWhere.com vont être sollicités pour tester nouveau.media
  6. Edition des services pilotes du nouveau.media. Chacun a une cible et doit être bien référencé dans les moteurs de recherche
  7. Les actionnaires de WhatWhere.com vont êtres sollicités pour créer chacun un Service pilote du nouveau.media
  8. Chaque service pilote est un intermédiaire commercial d'abonnement au nouveau.media
  9. Les abonnés du nouveau.media, sans avoir besoin de se créer un compte, accèdent aux fonctionnalités de volontarium.com
  10. vie.money accumule les recettes des abonnements à nouveau.media pour rémunérer les pilotes et les développeurs
  11. Chaque Service Pilote peut visualiser ses avoirs et connaitre les entreprises et organismes qui acceptent les vie.money
  12. WhatWhere.com a réalisé une AGE pour accepter cette monnaie virtuelle lors des sa prochaine augmentation de capital
  13. PoleProjets.com est développé en reprenant toutes les fonctionnalités déjà développées pour volontarium.com
  14. Une procédure d'importation exportation permet de passer de volontarium.com à PoleProjets.com
  15. Les abonnés à nouveau.media ont accès aux fonctionnalités de PoleProjets.com, conçues pour transformer les projets en start-up
  16. Certains éditeurs de services, en préfixe de PoleProjets.com, sont rémunérés en vie.money

a → Chaque Base réservée, qui a la volonté d'exister, se positionne dans volontarium.com

b → Quand elle en est au stade d'avoir une liste des tâches restantes à réaliser, elle se positionne dans PoleProjets.com
c → Chaque Base peut accepter les vie.money pour la création de son capital, ses augmentations et la vente de ses abonnements
d → Chaque Base peut devenir actionnaire de WhatWhere.com en tant que personne morale

Projet B → Cette 2ème construction numérique, nommé "Booster les EMPLOIS POTENTIELS" fait intervenir 5 BASES:

EMPLOI.guide → Moteur de recherche lié à l'emploi
chercher.plus → Technologie de l'ADN de donnée
pole.science → Organismes de recherche
pepites.club → Entités de recherche NON officielles
OSE.social → Pour compléter ses fins de mois

  1. WhatWhere.com OFFRE un GUIDE de l'EMPLOI aux petites communes qui le souhaitent
  2. Création de la BASE du changement emploi.guide un moteur de recherche partagé lié à l'emploi
  3. Les guides de l'emploi n'ont pas de données, ils effectuent leurs recherches et ajout de données directement sur emploi.guide
  4. chercher.plus est une nouvelle technologie de recherche et de mise en relation qui fonctionne par ADN de donnée (processus breveté)
  5. En compensation d'une licence offerte, chaque guide de l'emploi est chargé d'alimenter les thésaurus de l'ADN de donnée (les index)
  6. emploi.guide n'a pas d'index pour affiner ses recherches par choix successifs, c'est chercher.plus qui réalise cette fonction
  7. Pour un professionnel c'est payant de faire des offres dans emploi.guide, mais certains guides de l'emploi offrent cette prestation
  8. A ce stade les bases du projet A ont également leurs index d'aide au choix dans chercher.plus
  9. Une volonté, sur volontarium.com ou un projet sur PoleProjets.com, peut être d'éditer un guide de l'emploi
  10. Chaque guide de l'emploi peut aider certains de ses abonnés à alimenter le projet A (saisie d'une volonté ou d'un projet)
  11. Edition de pole.science, c'est à dire gestion des auto-abonnements à partir d'un annuaire, à créer, des organismes de recherche
  12. pole.science alimente la rubrique "emplois potentiels" de emploi.guide
  13. Certaines volontés ou projets d'origine PoleProjets.com, malgré qu'ils ne soient pas officiels méritent de faire partie de pole.science
  14. Pour être trouvé précisément par ce qu'elle fait, chaque entité de pole.science alimente les thésaurus de l'ADN de donnée (les index)
  15. Edition de pepites.club, c'est à dire gestion des auto-abonnements à partir d'un annuaire des pépinières d'entreprises et co-working
  16. Chaque membre de pepites.club pour son CV envoyé à emploi.guide peut le faire compléter par les recommandations d'un mentor
  17. Les membres de pepites.club sont sollicités pour ajouter leurs volontés dans volontarium.com ou projets dans PoleProjets.com
  18. Edition de ose.social, un processus rémunérateur en vie.money pour les abonnés de ose.social qui parrainent d'autres abonnés
  19. Pour les abonnés très efficaces en parrainage, un CV automatiquement constitué est envoyé à emploi.guide
  20. Les abonnés de ose.social ont un accès privilégié à volontarium.com et sont automatiquement abonnés à PoleProjets.com


a → Dans le cadre du PARTAGE, la licence de chaque service en préfixe d'une base (de type mot.extension) ayant le mot emploi (emploi.mot.extension) est offerte, par la base concernée, à emploi.guide

Projet C → Cette 3ème construction numérique, nommé "Compétences" fait intervenir 12 BASES:

chercher.solutions → Des SOLUTIONS ++
comprendre.club → Comment ça marche ?
conscience.club → Prises de conscience organisées
eau.contact → Annuaire de tout ce qui est lié à l'EAU
eDEBAT.com → Débats électroniques des créateurs
nourrir.info → Annuaire des moyens pour se nourrir
ouenfrance.fr → Annuaire des COMPÉTENCES
ontrouvetout.com → Petites Annonces
soigner.info → Annuaire des lieux de SOINS
TrouveHotel.com → Moteur de recherche d'Hôtels
WineGeo.com → Réseau social lié au VIN
1.000.services → Le 1 peut évoluer de 1 à 15.000

  1. WhatWhere.com, qui vient de fusionner avec OÙ en France SAS, édite l' Annuaire des COMPÉTENCES → ouenfrance.fr
  2. Sept Bases qui concernent: eau, nourriture, santé, hôtellerie, annonces, vins et les services, s'intègrent à cet annuaire partagé
  3. Les créateurs de ces Bases ont pour origine: volontarium.com, PoleProjets.com, emploi.guide, pole.science, pepites.club ou ose.social
  4. Le responsable de chaque Base, peut automatiquement depuis sont tableau de bord, accéder à toutes les Bases des projets A et B
  5. Pour se faire connaitre, il peut également créer dans eDEBAT.com ses propres e-débats et/ou participer à d'autres e-débats
  6. Les responsables des Bases des projets A et B et les Personnes en recherche d'emplois peuvent créer et participer à des e-débats
  7. Quand les e-débats aboutissent à un problème insoluble chercher.solutions est averti et peut indiquer la solution dans les e-débats
  8. Si chercher.solutions n'a pas la solution, comprendre.club est averti et en retour peut indiquer les éléments à comprendre
  9. Si comprendre.club n'a pas les éléments, il doit selon le sujet, déterminer quelle Base pourrait concevoir ces éléments
  10. conscience.club est le prolongement de volontarium.com ou PoleProjets.com (c'est une "supra volonté" ou un "très grand projet")
  11. Par un moyen ou par un autre chercher.solutions doit être averti des "prises de consciences" et doit en tenir compte
  12. Notamment dans sa Base de solutions qu'il doit faire parvenir aux Bases du changement concernées et leurs services affiliés (en préfixe)
  13. Les auteurs de volontés qui ont obtenu beaucoup d'allant et les porteurs de projets ont un accès privilégié dans chercher.solutions
  14. conscience.club et comprendre.club organisent des "supra débats" qu'ils restituent à leurs abonnés réciproques

Projet D → Cette 4ème construction numérique, nommé "Données personnelles pilotées par l'individu" fait intervenir 12 BASES:

autre-internet.fr → Moteur de recherche de sites web
ChangeContact.com → Autre forme de messagerie
etre2.art → Trouver l'âme sœur
futur.club → Passer d'un OBJECTIF à un CLUB
groupe.contact → Annuaire des Groupes
MONDE.tel → Téléphoner sans connaitre le numéro
NOM.contact → Sites de contact personnels
OSE.st/art → Journal du déploiement de l'ÉPİ
PLAN.st → Stratégie pour diriger quelque chose
plan.contact → PLAN de mise en relation
propos.one → Encyclopédie d'IDÉES futuristes
SEARCH.guide → GUIDE de recherche européen

  1. Création de MONDE.tel un RÉPERTOIRE DES PERSONNES pouvant être jointes par téléphone sans que le numéro soit divulgué
  2. Campagne de promotion du répertoire. Les abonnés au répertoire sont automatiquement abonnés au nouveau.media (même prix)
  3. Les abonnés à monde.tel sont sollicités pour participer, moyennant des vie.money, au déploiement de autre-internet.fr
  4. Le répertoire est gratuit pour les utilisateurs des projets A, B et C qui ont un compte créé dans l'une des 22 BASES qui les composent
  5. En option, les abonnés de monde.tel, peuvent accéder à ChangeContact.com pour se créer un site de contact personnel
  6. Ce site de contact peut être celui d'un NOM mentionné en suffixe de nom.contact → adresse: non.contact/nom-d-une-personne
  7. Ce site de contact peut être celui d'un GROUPE mentionné en suffixe de groupe.contact → adresse: groupe.contact/nom-groupe
  8. Ce site de contact peut être celui d'un PLAN mentionné en suffixe de plan.contact → adresse: plan.contact/nom-d-un-objectif
  9. Tous ces sites de contact sont automatiquement référencés dans autre-internet.fr
  10. Les abonnés au projets A, B et C sont automatiquement sollicités, depuis leur tableau de bord, pour accéder à ChangeContact.com
  11. En option, les abonnés de monde.tel, dans l'optique de créer un service, sont plus efficaces à 2, pour cela ils s'abonnent à etre2.art
  12. Les abonnés au projets A, B et C sont automatiquement sollicités, depuis leur tableau de bord, pour accéder à etre2.art
  13. En option, les abonnés de monde.tel, peuvent créer un service rémunérateur, pour le choisir ils peuvent s'abonner à plan.st/rategique
  14. Par exemple choisir de créer un GUIDE de recherche en préfixe de search.guide → adresse: sujet-du-guide.search.guide
  15. Par exemple choisir de créer un CLUB qui gère des abonnés en préfixe de futur.club → adresse: nom-du-club.futur.club
  16. Par exemple choisir de créer un LIVRE INTERACTIF en préfixe de propos.one → adresse: titre-du-livre.propos.one
  17. Par exemple choisir de créer un MANIFESTE en suffixe de OSE.st → adresse: ose.st/descriptif-du-manifeste-en-25-mots-maximim
  18. Tous ces services, en préfixe ou en suffixe d'un BASE, sont automatiquement référencés dans autre-internet.fr
  19. Les abonnés au projets A, B et C sont automatiquement sollicités, depuis leur tableau de bord, pour définir, leur plan.st/rategique
  20. Ceux, en provenance des projets A, B et C, qui veulent créer un GUIDE, ont suffisamment d'informations pour le créer directement.